Partage
Type de Nouvelles
Annonces

L’ARSF invite les Ontariens à examiner leurs options en matière d’hypothèque

Un récent sondage révèle que plus du tiers des répondants consacrent plus de temps à faire des recherches pour leurs vacances que pour leur hypothèque.

L’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF) encourage les personnes qui accèdent pour la première fois au marché immobilier ou qui renouvellent leur prêt hypothécaire à faire leurs devoirs, car il s’agit fort probablement de l’investissement le plus important de leur vie. Dans un récent sondage commandé par l’ARSF, 38 % des répondants ont déclaré qu’ils consacraient plus de temps à faire des recherches pour leurs vacances que pour leurs prêts hypothécaires.

« Alors que le prix de vente des maisons continue d’augmenter, les gens empruntent des sommes importantes pour acheter une nouvelle maison ou refinancer celle qu’ils ont déjà, a déclaré Huston Loke, vice-président directeur, surveillance des pratiques de l’industrie à l’ARSF. Nous encourageons les gens à réfléchir à leur situation et à déterminer le meilleur moyen de trouver le prêt hypothécaire qui leur convient. Les personnes qui songent à faire appel à un courtier ou un agent hypothécaire devraient considérer ses tarifs, son service et sa flexibilité avant de prendre leur décision si c’est la voie qu’elles comptent suivre. »

Le sondage de l’ARSF a également révélé que seulement 39 % des répondants demandaient à leur courtier hypothécaire s’il était titulaire d’un permis, 31 % lui demandaient de quelle façon il était rémunéré et 52 %, quels types de prêts hypothécaires il avait l’habitude de gérer.  

Dans le cadre de sa présente campagne d’éducation des consommateurs « Votre prêt hypothécaire compte », l’ARSF informe les gens sur la marche à suivre pour choisir un agent d’hypothèques ou un courtier en hypothèques. Premièrement, vérifiez ses qualifications. En effet, les consommateurs pourraient ne pas être protégés s’ils contractent un prêt hypothécaire par l’entremise de certaines personnes ou entreprises qui ne détiennent pas de permis*. Deuxièmement, sachez quelles questions poser pour bien comprendre les caractéristiques, les coûts et les contraintes du prêt hypothécaire recommandé ainsi que le processus de demande d’un prêt hypothécaire. Troisièmement, assurez-vous qu’il connaît et respecte le Code de conduite à l’intention de la profession du courtage immobilier, qui décrit le comportement et les normes de conduite qui sont attendus d’un courtier ou d’un agent hypothécaire.  

« Vous devez prendre en main le processus d’achat de votre maison, précise Loke. Les courtiers ou les agents hypothécaires devraient vous guider dans le processus complexe, et souvent stressant de l’acquisition d’un prêt hypothécaire. Assurez-vous de travailler avec une personne qui peut vous proposer des solutions et qui agit en fonction de vos intérêts. »

Le sondage mené par l’ARSF a aussi révélé ce qui suit :  

  • Trois quarts (75 %) des répondants étaient d’accord pour dire qu’ils avaient obtenu des renseignements utiles et précis de la part de leur courtier en hypothèques. Cependant, 74 % croyaient qu’il fallait en faire davantage pour éduquer les gens en matière d’hypothèques et de courtage hypothécaire.  
  • Près de 4 répondants sur 10 (39 %) ont déclaré qu’ils envisageaient de recourir à un courtier en hypothèques parce que les courtiers proposaient de meilleurs taux et qu’ils pouvaient les aider à trouver le prêt hypothécaire approprié.  
  • Plus de trois quarts des personnes qui ont un prêt hypothécaire font confiance à la personne ou à l’entreprise avec laquelle elles ont traité pour contracter leur prêt hypothécaire.

À propos du sondage

L’ARSF a mandaté Forum Research pour mener un sondage en ligne auprès de 1 271 Ontariens âgés de plus de 18 ans. Ce sondage s’est déroulé entre le 17 et le 22 novembre 2021.  

*Certaines institutions financières et leurs conseillers hypothécaires, comme les banques, peuvent être exemptés de l’obligation de détenir un permis d’agent ou de courtier hypothécaire.

Pour en savoir plus

L’ARSF continue de collaborer avec les secteurs qu’elle réglemente afin de veiller à la sécurité financière, à l’équité et au choix pour ses membres et les consommateurs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.fsrao.ca/fr.

Pour en savoir davantage ou pour prendre rendez-vous :

Russ Courtney
Agent principal des relations avec les médias et des communications numériques
Autorité ontarienne de réglementation des services financiers
Courriel : [email protected]

Partage