Organisation

Mark White

Mark E. White, directeur général

M. White est un chef de file et dirigeant accompli et chevronné dans les secteurs financiers et de la réglementation, qui se passionne pour l'excellence et une exécution ciblée, qui désire particulièrement comprendre et satisfaire les besoins de nombreux intervenants. Fort d'une solide expérience en réglementation, en gestion du risque, en gouvernance, en droit, en finances, en gestion du changement et en amélioration et supervision des processus, M. White est particulièrement en mesure de diriger la modernisation et la transformation de la réglementation des services financiers en Ontario, et de veiller à ce que les résidents de l'Ontario reçoivent des services financiers qui répondent à leurs besoins, tout en établissant un équilibre avec les objectifs des secteurs public et privé.

Avant de se joindre à l'ARSF en mai 2018, M. White a occupé différents postes de haute direction à la Banque de Montréal. Plus récemment, en tant que premier vice-président et chef de la gestion globale des risques chez BMO, il s'occupait à l'échelle de l'entreprise de la conception et de la mise en oeuvre d'outils de gestion du risque, de méthodologies et de cadres de la banque; de la supervision et de la production de rapports concernant les activités de gestion du risque de la banque; de la gouvernance et de la supervision des fonctions de gestion du risque, notamment la définition des risques principaux et émergents, l'élaboration et le déploiement de techniques qualitatives et quantitatives de gestion du risque, la conception et le déploiement de systèmes et processus de gestion du risque et l'offre d'examens critiques efficaces concernant les risques opérationnels, par exemple les risques liés aux événements, à la cybertechnologie, aux renseignements et à la technologie. Toujours chez BMO, il a également été premier vice-président responsable du leadership stratégique et technique en matière d'adéquation des fonds propres, de rendement des bilans, de règles administratives et d'émissions de titres, agissant fréquemment à titre d'agent de liaison avec les organismes de réglementation et les agences de notation.

Avant de se joindre à BMO, Mark a été surintendant adjoint et chef du secteur de la réglementation au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). En tant que membre de l'équipe de direction du BSIF, composée de quatre personnes, il fut le dirigeant d'une équipe chargée des approbations, de l'élaboration des politiques, de l'interprétation des politiques, des services juridiques, des questions de capitaux, risques et solvabilité, de la recherche, de la comptabilité, de la supervision des régimes de retraite et des politiques actuarielles. Il a dirigé l'élaboration des politiques du BSIF au cours de la crise financière mondiale - au pays en collaborant avec différentes associations de l'industrie et entreprises chefs de file et avec la Banque du Canada, le ministère fédéral des Finances, la Société d'assurance-dépôts du Canada et les organismes de réglementation des valeurs mobilières - et à l'international, avec différents groupes de l'industrie et organismes de réglementation et décisionnels. Plus particulièrement, M. White fut le représentant du BSIF au Comité de Bâle sur le contrôle bancaire dans le cadre de Bâle III, et il a présidé le groupe sur l'évaluation du risque du Comité de Bâle , dirigeant des réformes se rapportant au risque de crédit lié aux contreparties découlant des instruments et risques des marchés de capitaux.

Après avoir fait des études en commerce et en droit et avoir acquis de l'expérience en comptabilité, M. White a entrepris sa carrière chez Fasken Martineau DuMoulin en 1987 en tant qu'avocat en droit des affaires, en se concentrant principalement sur les services financiers. En 1992, il est devenu premier vice-président, directeur juridique et avocat en chef chez AT&T Capital, une société de financement de produits de consommation et de technologies commerciales, d'abord au Canada puis en Europe, basé à Londres (Angleterre), où il a dirigé des équipes juridiques axées sur la conformité réglementaire et le soutien aux transactions. En 1997, il a fait le saut chez Ernst & Young LLP/Donahue Ernst & Young, Barristers and Solicitors, où sa pratique était axée sur les transactions et les services financiers intérieurs et internationaux, et il est devenu associé et membre du comité de gestion du cabinet. En 2001, il s'est joint à RBC Marchés des Capitaux, où il a occupé le poste de directeur général et chef mondial du groupe des transactions stratégiques, une division commerciale structurée, prospère et innovante, active dans les transactions et marchés des capitaux internationaux.